Publications

ART DE VILLE / 2017

« Le site des neuf Écluses de Fonseranes, labellisé patrimoine mondial de l’Unesco, a retrouvé son lustre. L’agglomération Béziers Méditerrannée a entrepris et piloté un vaste projet d’aménagement et de réhabilitation de 12 M€ qui vient de s’achever après dix-huit mois de travaux. Pour garder en mémoire cette fabuleuse aventure, le photographe Daniel Mielniczek était présent pendant toute la durée du chantier. »

 

Cchouchoux-mailHOUCHOUX  / 2017

« Autour des Nabuchos s’ est constitué un groupe d’une vingtaine de personnes partageant le goût du dessin. Nous nous retrouvons les dimanches après-midi pour déambuler dans les différents quartiers du centre-ville et en tracer le portrait avec curiosité et amusement. L’ ensemble sera exposé lors du grand Nabucho, le 1 er juillet.

Ce projet est proposé par Géraldine Garçon, dessinatrice et graveur installée à Béziers depuis 8 ans. Pour connaitre son travail et celui de Daniel Mielniczek, photographe, rendez-vous au 5 rue Viennet à partir du mois de juin »

 

13-adosdelongaA DOS DE LONGA Catalogue de l’exposition / 2013

« Pour l’exposition A dos de longa, l’artiste a exploré le texte de Marie Rouanet, Nous les filles. Ses vues du vieux Béziers, traitées à l’aquarelle, invitent à un voyage dans le temps et à une promenade à travers les ruelles et les sites biterrois, frappés d’une lumière bien particulière. Façades étroites, toitures et végétaux prennent vie sous ses  pinceaux et nous amènent à la fois sur les pas de l’auteure, Marie Rouanet, et sur les siens, puisqu’à partir de son atelier situé rue Viennet, près de la cathédrale Saint-Nazaire, elle a parcouru la ville afin de sélectionner les points de vue à saisir sur le motif. Le regard de Géraldine Garçon révèle la beauté des lieux que nous traversons mais que la force de l’habitude nous empêche de voir. »

 

10-bdmBOUTS DU MONDE n°5 / 2011

Vingt Mille Bornes. De Santiago du Chili à Rio de Janeiro, Géraldine Garçon et Daniel Mielniczek ont parcouru près de 20 000 kilomètres à bord de leur pick-up. Pour les cartes postales de l’Amérique du sud, faudra repasser. La patagonie battue par les vents, Ushuaïa envahie par les vestes goretex, Santiago abandonnée aux meutes de chiens, Valparaiso qui fait ce qu’elle peut… Désenchantés Géraldine Garçon et Daniel Mielniczek? On parie qu’ils seraient prêts à y retourner.

« Nous voici au bout de la terre, sur ce petit triangle qui prolonge le continent comme un point final vient clore une phrase. Cette île sauvage et mystérieuse est encore pour certains synonyme d’aventure. Mais à Ushuaia qui se vante d’être la ville la plus australe au monde, l’aventure brille par son absence. L’afflux touristique a détruit l’âme de ce gros village, désormais peuplé de voyageurs de l’extrême, tous droits sortis de l’avion ou de l’autocar pour trois jours de raid dans les cafés de la rue centrale. Qu’importe, il suffit de quitter cette niche pour se remettre à rêver. Un peu plus loin nous attendent le canal de Beagle, le ponton du « Puerto Nuevo » qui n’a pas fait long feu, l’étrange ville de Porvenir à l’avenir incertain, et tout autour de nous, la steppe et le ciel immenses. »

 

diploMANIÈRE DE VOIR n°113 / 2010

« Là où le Brésil va … » , Numéro coordonné par Renaud Lambert et Maurice Lemoine. Ce numéro est accompagné de photographies de Daniel Mielniczek et de croquis de Géraldine Garçon réalisés lors d’un voyage au long cours en Amérique latine durant l’année 2009.

Manière de voir consacre chacun de ses numéros à un thème emprunté à l’actualité, à la géo-politique ou à l’histoire, concernant une région du monde, un conflit, une question économique, sociale ou culturelle. Ses 100 pages se composent d’articles parus dans le mensuel Le Monde diplomatique.

 

VOYAGE EN TURQUIE, carnet de voyage publié chez Magellan et compagnie / 2006

« La grande passion de Pierre Loti pour l’Orient est née à Istanbul. Les mois qu’il y a passé jeune homme l’ont profondément transformé. Il a appris à parler et à vivre comme un Turc et son âme est tout imprégnée de ce « vieil Orient ». Il n’aura de cesse d’y revenir pour retrouver son amour, celle qu’il appellera Aziyadé, dans son premier roman à succès. Géraldine Garçon est partie sur les traces de ce grand écrivain, l’espace d’un été, croquant la vie et les paysages pour constituer un superbe recueil sur cette Turquie mal connue, au carrefour de l’Europe et de l’Asie. De nombreuses citations issues de plusieurs textes de Loti enrichissent les aquarelles et les dessins au trait de cette jeune artiste. »


05-CroatieCROATIE, carnet de voyage publié chez Magellan et compagnie / 2005

« Août. Les jours allongeaient enfin. Je ne rêvais plus que de soleil, de douceur et de plaisir après l’année difficile que j’avais traversée. Je me suis alors souvenue des superbes photos de Dubrovnik vues dans le métro l’hiver dernier. J’ai rangé mes préoccupations au placard, les troquant contre une paire de tongs et quelques robes d’été et me suis envolée pour la Croatie, sans même réfléchir. Mon itinéraire s’est dessiné au jour le jour, au fil des rencontres et des envies, sans aucun plan établi. Je me suis laissée flotter sur la mer Adriatique, à la recherche du bonheur. »


05-midilibreMIDI LIBRE / 2005

« Après une adolescence passée à Santiago du Chili, Géraldine file à Paris suivre des études d’art. Une bonne maîtrise du dessin, une fascination pour la gravure qui scelle l’image dans le papier duveteux en lui conférant une présence imposante, des opportunités de voyage, et la voilà partie explorer les terres inconnues en consignant des séries de dessin au fil de ses périples. « De Santiago à Johannesburg » compte quelques gravures étonnantes par ce qu’elles racontent mais aussi par leur sobriété et l’émotion dense qu’elles dégagent. Cette exposition aux consonances exotiques parle de pays lointains, mais elle parle surtout de Géraldine et de ce rapport au monde qu’elle s’approprie si bien. »

 

Publicités