Midi libre / 2005

midilibre« Après une adolescence passée à Santiago du Chili, Géraldine file à Paris suivre des études d’art. Une bonne maîtrise du dessin, une fascination pour la gravure qui scelle l’image dans le papier duveteux en lui conférant une présence imposante, des opportunités de voyage, et la voilà partie explorer les terres inconnues en consignant des séries de dessin au fil de ses périples. « De Santiago à Johannesburg » compte quelques gravures étonnantes par ce qu’elles racontent mais aussi par leur sobriété et l’émotion dense qu’elles dégagent. Cette exposition aux consonances exotiques parle de pays lointains, mais elle parle surtout de Géraldine et de ce rapport au monde qu’elle s’approprie si bien. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s